01
Châteauneuf du Faou – Finistère


N’est-il pas fascinant de pouvoir s’envoler dans les airs ? Depuis la nuit des temps l’homme s’est efforcé à investir le ciel.



La montgolfière, cet énorme ballon aux couleurs souvent criardes que l’on remarque en petits points dans le ciel, poursuit son itinéraire au grè du vent. Et rien ne permet de changer son cap.

A bord de la nacelle en osier pas plus grande qu’une cabine d’ascenseur, le décollage est étonnamment doux. Sous nos pieds le sol s’éloigne et le bruit des bruleurs accompagne l’ascension. Nous survolons la cime des arbres, frôlant le haut des sapins et des hautes demeures de la région. Les animaux nous regardent, l’air à la fois curieux et intrigués. Le moment est paisible.

Soudainement la brume s’épaissie formant une barre blanche au dessus de nos têtes nous obligeant à voler bas. Le paysage est mélancolique et le temps est frais et humide. La nuit va bientôt tomber, il est donc temps de trouver un terrain sur lequel Samuel, pilote de montgolfière, nous fait atterrir.

Châteauneuf du Faou – Finistère


Isn’t it amazing to be able to fly through the air? Since the dawn of time man has sought to conquer the sky.



The hot-air balloon, this enormous balloon with often bright colours that can be spotted as small dots in the sky, continues on its way at the mercy of the wind. And there is no way to change course.  

On board the wicker basket, no bigger than a lift, the take-off is surprisingly smooth. Under our feet, the ground slips away and the roar of the burners accompanies our ascent. We fly over the treetops, grazing the top of the fir trees and the tall houses in the area. The animals look up at us, curious and intrigued at the same time. The moment is peaceful.

Suddenly the mist thickens, forming a white barrier above our heads, forcing us to fly low. The landscape is melancholy, and the weather is cool and damp. The night will soon fall, so it’s time to find a spot on which to land.

-
-
01
01
— Samuel, quel est ton parcours et comment es-tu devenu pilote de montgolfière ?



« C’est à l’âge de 12 ans que j’ai découvert les montgolfières grâce à mon père, photographe et passionné d’aéronautique. Il nous a emmené en famille aux championnats du monde de montgolfières qui se déroulait à Nantes en 1983. Nantes avait été choisie en hommage à Jules Verne à l’occasion du bicentenaire du premier vol humain. (Eh oui, c’est à bord d’une montgolfière que l’homme s’est élevé pour la première fois dans les airs le 21 novembre 1783 ! ).

1983 c’est également l’année où mon père passe son brevet de pilote. Il fera l’acquisition de sa propre montgolfière 3 ans plus tard. Dès lors je l’accompagne chaque fois qu’il y a des vols et c’est à ce moment-là que je me dis que j’aimerai bien, moi aussi, devenir pilote. »

— Samuel, what is your background and how did you become a hot-air balloon pilot?



« I first discovered hot-air ballooning at the age of 12 thanks to my father who was a photographer and a great aeronautics enthusiast. In 1983, he took the whole family to the World Hot Air Balloon Championships in Nantes. Nantes had been chosen to pay tribute to Jules Verne celebrating the bicentennial of the first human flight. (Yes, the first man to go up into the air on 21st November 1783 was on board a hot-air balloon!).

1983 was also the year when my father took his pilot’s licence. Then 3 years later, he got his own hot-air balloon. From then on I accompanied him whenever he went flying and it was at this time that I realized that I wanted to be a pilot too. »

-
-
01
« Également passionné de voile, à la fin de mes études, je m’oriente vers la voilerie. Métier que je vais exercer pendant 20 ans, dont 12 années à mon compte sur le port de l’Aber-Wrac’h. Pendant toutes ces années, l’idée de faire de la montgolfière reste ancrée dans un coin de ma tête. En 1998 je me lance dans la formation pour devenir pilote et j’obtiens mon brevet en 1999. Mon activité de voilerie me prenant pas mal de temps, je vole finalement assez peu.

En 2012, je décide d’arrêter la voilerie pour devenir pilote professionnel. Je pars alors travailler pour la compagnie Air Pegasus Montgolfières située près de Chartres (Compagnie fondée il y a 35 ans par des amis aéronautes). J’y suis embauché comme pilote et je m’occupe également, grâce à mes compétences de voilier, de l’entretien et des réparations des enveloppes.

En 2015, afin de me rapprocher de ma famille, je décide de revenir dans le Finistère, d’acheter ma montgolfière et de créer ma petite compagnie qui propose des vols pour les particuliers et des prestations captives pour les entreprises et à l’occasion d’événements sportifs ou culturels. »

« I was also a keen sailor and after finishing my studies I went into sailing. This was my career for the next 20 years which included 12 years at the port of Aber-Wrac’h. Throughout these years, the idea of hot-air ballooning remained firmly fixed in the back of my mind. In 1998 I started training to become a pilot and I got my licence in 1999. My sailing business was taking up quite a lot of time, and so I didn’t fly much.

In 2012, I decided to stop sailing so I could become a professional pilot. I then went to work for the company, Air Pegasus Montgolfières based near Chartres (this company was founded 35 years ago by some flying friends). I was hired as a pilot and due to my sailing experience, I was also involved in maintaining and repairing envelopes.

In 2015, I decided to return to Finistère so I could be closer to my family, buy my own hot-air balloon and set up a small business offering private flights and services to corporate clients around sports and cultural events. »

-
-
01
01
01
01
— Peux-tu nous en dire plus sur l’histoire de la montgolfière en Bretagne ?



« Je pense que mon père devait être l’un des premiers pilotes Bretons, le premier dans le Finistère en tout cas. Le premier également à créer un club dans le Finistère (Club aérostatique de l’Iroise qui n’existe malheureusement plus à l’heure actuelle). Aujourd’hui, entre les associations, les clubs et les compagnies, je pense qu’il y a 6 à 8 endroits où il est possible de voler en Bretagne. Deux dans le Morbihan, deux également dans l’Ille et Vilaine, un ou deux dans les côtes d’Armor et deux dans le Finistère. »

— Comment se déroule une sortie en montgolfière ?



« Il faut tout d’abord que les conditions météorologiques soient bonnes. Sans risque d’orage et avec peu de vent. L’atmosphère doit être stable, sans courant ascendant à cause des phénomènes liés au réchauffement du sol par le soleil. C’est pour cette raison que les vols en montgolfière ont lieu uniquement, soit au lever, soit au coucher du soleil. Quand les prévisions annoncent que les conditions seront réunies, je contacte mes passagers pour décider d’un lieu de rendez-vous. »

— Can you tell us more about the history of hot-air ballooning in Brittany?



« I think my father must have been one of the first Breton pilots, the first in Finistère anyway. He was also the first to set up the club in Finistere (Club aérostatique de l’Iroise which unfortunately no longer exists). Today, between associations, clubs and companies, I think there are 6 to 8 places in Brittany where it’s possible to fly. Two are in the Morbihan, two in Ille et Vilaine, one or two on the Armor coast and two in Finistère. »

— What’s a hot-air balloon ride like?



« First of all, the weather must be good. There must be no risk of thunderstorms and there should be a bit of wind. The atmosphere must be stable, without any updraft. These phenomena relate to the sun warming the ground. That’s why hot-air balloon flights only take place at sunrise and at sunset. When the forecast says the conditions are right, I contact my passengers to organize a meeting place. Once we get there, we start to prepare the hot-air balloon. »

-
-
01
— Quelles sont les spécificités d’un vol en montgolfière ?



« Les principales caractéristiques d’un vol en montgolfière sont d’être dans les airs comme sur un balcon en évoluant pratiquement sans bruit. On peut passer au ras des arbres, descendre à effleurer les rivières. On voit des animaux, des chevreuils, des sangliers, parfois des cerfs ou des castors … On est en réel contact avec la nature ! C’est une sensation unique de calme et de bien être !

De plus, nous pouvons décoller plusieurs fois du même endroit et jamais faire le même vol. Si le fait d’être uniquement porté par le vent peut sembler être un inconvénient pour certains, (car nous ne revenons jamais à notre point de départ et qu’il faut forcément quelqu’un pour nous suivre et nous récupérer), c’est également ce qui fait la magie de la montgolfière. Nous ne savons jamais où nous allons nous poser. Chaque vol est différent ! »

— What’s special about hot-air ballooning?



« The amazing thing about hot-air ballooning is that it’s like you’re on a balcony going up into the air without any noise around you. You can brush alongside the treetops and almost touch the rivers below. You can see lots of animals including wild boars and sometimes even deer and beavers … You’re truly connected with nature! It’s a uniquely calming experience that makes you feel great!

What’s more, you can take off several times from the same place and never do the same flight. Being only carried by the wind can seem a disadvantage for some, (because you never come back to your departure point and as a result you always need someone to follow you to pick you up). But it is also what makes hot-air ballooning so magical. You never know where you’re going to land. Every flight is different! »

-
-
01
01
01
— Tu voles uniquement en Bretagne ?



« La Bretagne est un terrain de jeu magnifique pour les vols en ballon. On a de la chance d’avoir une diversité de paysages incroyables. Les côtes bien entendu, mais aussi les Monts-d’Arrée ou les montagnes noires avec le canal de Nantes à Brest par exemple … Toutefois, l’un des avantages de la montgolfière c’est que l’on peut voler partout. Une fois rangée, une montgolfière de taille moyenne tient dans une petite remorque ou dans un fourgon. Cela nous permet de nous déplacer et d’aller voler un petit peu partout en France mais aussi à l’étranger.

Nous participons également à quelques rassemblements de ballons, notamment au plus grand rassemblement du monde qui se déroule tous les 2 ans en Lorraine près de Metz avec plus de 450 montgolfières au décollage. C’est à chaque fois un spectacle unique où on en prend plein les yeux. »

— Do you only fly in Brittany?



« Brittany is a magnificent playground for balloon flights. We’re lucky to have such a large variety of incredible landscapes. There’s the coast of course, but also the Monts-d’Arree or the black mountains and the Nantes to Brest canal to name just a few. However, one of the advantages of hot-air ballooning is that you can fly anywhere. Once packed away, a medium sized hot-air balloon will fit into a small trailer or van. This means you can go and fly pretty much wherever you want to in France or even abroad.

We also take part in a few hot-air balloon rallies, including the biggest one in the world which takes place every 2 years in Lorraine near Metz with more than 450 hot-air balloons taking off. This event is always an amazing spectacle where you can’t quite believe your eyes. »

-
-
01
01
01
— Comment choisis-tu les lieux de vol ?



« C’est surtout la météo qui nous incite à aller voler dans un endroit plutôt qu’un autre. Il peut toujours y avoir du vent sur la côte alors que dans les terres, les conditions seront plus calmes et donc plus propices au vol en montgolfière. Nous pouvons décoller de quasiment n’importe où à partir du moment où nous avons l’autorisation du propriétaire du terrain et que nous respectons les règles de navigation aériennes.

Ici, sur la côte, je choisi mon site de décollage en fonction de la direction du vent. J’évite tous les secteurs SUD et EST afin de ne pas partir en direction de la mer. En revanche, dans les terres, nous ne sommes pas trop embêtés. On va plutôt choisir le terrain de décollage en fonction de ce qu’il y a à voir au sol : rivières, forêts, villages, châteaux … J’aime par exemple beaucoup décoller, comme aujourd’hui, du château de Trévarez. Le château et son parc sont magnifiques et les montagnes noires sont superbes à survoler.  »

-
Merci à Samuel et ses parents de nous avoir fait découvrir leur univers. Nous vous invitons à découvrir son site internet.

— How do you choose where to fly from?



« It’s normally the weather that dictates flying from one location rather than another. There can still be wind at the coast while conditions inland may be calmer and therefore more conducive to a hot-air balloon flight.
You can take off from almost anywhere as long as you have permission from the landowner and you stay within all air navigation regulations.

Here, at the coast, I choose my take-off site depending on the direction of the wind. I avoid all the SOUTH and EAST sectors so as not to go out to sea. However, it’s less of a problem inland. Instead we choose take-off sites according to what we want to see on the ground below whether it’s rivers, forests, villages, castles etc. Like today, I love taking off from the Chateau de Trévarez. Flying over the chateau, its beautiful park and the black mountains is fabulous. »

-
Thanks to Samuel and his parents for leaving us discover their universe. Follow him on their website.

-
-
-
-
01
01
01
01

Laisser un commentaire