01
Cape Town – Afrique du Sud.


Soleil, chaleur, cailloux ronds, algues, phoques et eau glacée… Surfer en eau froide en Afrique.


De part son positionnement sur le continent africain, l’Afrique du Sud bénéficie d’un climat chaud et ensoleillé. La ville de Cape Town, est située à l’extrémité sud où se trouve le Cap de Bonne-Espérance qui marque la séparation entre l’Océan Atlantique et l’Océan Indien.

La côte, composée de nombreuses baies, offre un panorama grandiose avec tous les massifs montagneux sur lesquels la ville s’est construite. La nature y est luxuriante et sauvage.

On retrouve beaucoup de similitude avec la Bretagne, notamment le Finistère : cailloux ronds, algues, phoques… Les courants marins provenant de l’Antarctique rendent l’eau très froide, même en été. Le surf se pratique donc en combinaison épaisse (5/4mm), cagoule et chaussons.

Cape Town – South Africa.


Sun, heat, round pebbles, seaweed, seals and ice water… Surf in cold water in Africa.


Due to its position on the African continent, South Africa enjoys a warm and sunny climate. The town of Cape Town is located at the southern end of the Cape of Good Hope, which marks the separation between the Atlantic Ocean and the Indian Ocean.


The coast, composed of numerous bays, offers a magnificent panorama with all the mountainous massifs on which the city was built. The nature is lush and wild.


There is much similarity with Brittany, especially Finistere: round pebbles, seaweed, seals … The marine currents coming from the Antartic make water very cold, even in summer. Surfing is therefore done in thick suit (5 / 4mm), hood and slippers.

02
02
02
Le surf à Cape Town est de très bonne qualité, il suffit de choisir la baie à l’abri du vent.


Llandudno, ouverte sur l’Atlantique, capte facilement la houle et génère des vagues creuses, tubulaires comme à Noordhoek. A Kommetjie ou Muizenberg, les vagues sont plus adaptées au longboard et au surf familial.


Au pied de la pointe de Hout Bay se trouve le meilleur spot de grosses vagues d’Afrique du Sud, un des plus sauvages et des plus dangereux du monde. La vague, appelée Dungeons, peut atteindre plus de 5m, avec un fort courant et bien sûr la présence potentielle de requins.

Pour prévenir les éventuelles attaques des squales qui vivent en nombre dans ces eaux, des surveillants, les « Shark spoters » se placent sur la montagne et grâce à un système de drapeaux, annoncent leur présence. La dernière attaque de requins à Cape Town date de 2014.

The surfing in Cape Town is of very good quality, just choose the sheltered bay of the wind.


Llandudno, open to the Atlantic, easily catches swell and generates hollow waves, tubular as in Noordhoek. In Kommetjie or Muizenberg, waves are more suited to longboard and family surfing.


At the foot of Hout Bay is the best spot of big waves of South Africa, one of the wildest and most dangerous in the world. The wave, called Dungeons, can reach more than 5m, with a strong current and of course the potential presence of sharks.


To prevent the possible attacks of sharks that live in numbers in these waters, supervisors, « Shark spoters » are placed on the mountain and thanks to a system of flags, announce their presence. The last shark attack in Cape Town dates from 2014.

02
02
02
02

Laisser un commentaire